Logo mypositivfriends.club

Ne restez plus seuls

 

Nous publions sur notre blog des informations et nouvelles récoltées auprès des organisations internationales, publications sur des sites internet spécialisés pour informer nos membres. Nous ne sommes pas responsables des contenus, raison pour laquelle nous indiquons volontiers nos sources. 

Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Pompidou à Paris et Maire (LR) de La Garenne-Colombes, milite pour une distribution plus large du masque. "Personne ne doit pouvoir dire : 'je ne peux pas l'acheter parce que je n'ai pas les moyens'", estime-t-il.

 

Porter le masque contre le Covid-19 ou le préservatif contre le sida relève du même enjeu de santé selon Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Pompidou à Paris. 

Depuis lundi 20 juillet, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos. Une mesure imposée par le gouvernement 11 jours plus tôt que prévu, alors que les indicateurs de surveillance de l'épidémie envoient des signaux inquiétants : le taux de reproduction du virus est en hausse dans plusieurs régions, des foyers épidémiques apparaissent de plus en plus sur le territoire et il existe une légère accélération des prises en charge de malades dans certains hôpitaux. 

Si la situation est encore sous contrôle, ces signaux invitent à la plus grande prudence. La systématisation du port du masque apparaît donc comme l'une des mesures les plus simples afin d'éviter, ou du moins ralentir la reprise de l'épidémie. Encore faut-il qu'il soit accessible à l'ensemble de la population, rappelle Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Pompidou à Paris et Maire (LR) de La Garenne-Colombes. 

 

Source

 

 

Main qui tiennent le ruban rouge du VIH

 

Et si l’espoir d’une rémission prolongée après arrêt des traitements antirétroviraux était permis pour les patients atteints par le VIH ? C’est ce que laisse entrevoir la dernière Conférence internationale sur le Sida qui s’est penchée sur divers cas de patients en rémission prolongée après arrêt de leurs traitements. Un sujet d’autant plus important en cette période inédite d’épidémie mondiale de Covid-19.

A l’heure actuelle, il est possible de traiter de façon efficace les patients infectés par le VIH au moyen de médicaments antiviraux. Mais ce traitement doit être suivi à vie car leur système immunitaire est incapable de se débarrasser du virus qui recommencera à se répliquer si les soins s’interrompent.

Bien que l’édition 2020 de la Conférence internationale sur le Sida ait été entièrement virtuelle à cause de la pandémie de SARS-CoV-2, elle a confirmé l’intérêt toujours croissant de la communauté scientifique pour les cas de patients en rémission prolongée après arrêt des traitements antirétroviraux.

Lire la suite

 

 

hiv

 

Par une ironie de l’histoire dont seul le temps a le secret, les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) sont actuellement plus susceptibles d’être en surpoids que la population générale, et ce à cause des antirétroviraux (ARV). Le point sur la question, à l’occasion de la conférence AIDS 2020.

 

La communauté VIH se souvient que les générations précédentes de médicaments provoquaient des migrations de masses graisseuses (lipodystrophies et lypoatrophies). Aujourd’hui, heureusement, ces effets sont extrêmement rares avec les molécules plus récentes. En revanche, plusieurs ARV sont soupçonnés de favoriser une augmentation de l’indice de masse corporel (IMC) .  Lire la suite

 

La lutte contre le VIH/sida n’est pas gagnée, loin de là. Tout le monde peut être concerné, pourtant encore trop peu de personnes connaissent le virus, en particulier ses modes de transmission. Cette méconnaissance est préjudiciable à la prévention, et surtout elle entretient les idées fausses sources de discrimination, de rejet, de peur du dépistage pourtant essentiel pour mettre fin au sida. Une mise au point sur différentes questions est donc nécessaire. Lire la suite

 

 

 

MyPositivFriends.club 

Association Sid'Rencontre 

 CH-1752 Villars-sur-Glâne

image 1

                              © MyPositivFriends

 Conditions générales d'utilisation

 FAQ

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte