Logo mypositivfriends.club

Ne restez plus seuls

 

Nous publions sur notre blog des informations et nouvelles récoltées auprès des organisations internationales, publications sur des sites internet spécialisés pour informer nos membres. Nous ne sommes pas responsables des contenus, raison pour laquelle nous indiquons volontiers nos sources. 

vih sida

 

Le nombre de malades du sida ou de personnes séropositives a augmenté de 14 % en Chine en un an, ont indiqué samedi des responsables du secteur de la santé. La plupart des cas sont dus à une contamination lors de relations sexuelles.

Plus de 820'000 personnes malades du sida ou porteuses du virus du sida VIH ont été recensées à la fin du mois de juin, soit une augmentation de 100'000 cas en un an, a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle, citant les chiffres communiqués par des responsables de la santé lors d'une conférence consacrée à la maladie.

Plus de 40'000 nouveaux cas de malades et séropositifs ont été rapportés au cours du seul deuxième trimestre, 93,1 % d'entre eux

 

Depuis près d'un an, un post accusant des stations-services de cacher des seringues infectées par le sida dans le stations à essence circule sur les réseaux sociaux. Il s'agit toutefois d'une intox et de taille.

Depuis l'arrivée de l'internet, de nombreuses informations erronées circulent sur le réseau et quelques informations font le buzz alors qu'elles sont complètement fausses. Il faut donc faire particulièrement attention aux "news insolites", notamment celles partagées sur les réseaux sociaux. Dernier intox relayée partout dans le monde en date et des plus graves: des stations-essence feraient circuler des seringues infectées par le VIH dans les pompes à carburant.

 

L'Alliance nationale des communautés pour la santé a tenu, hier, un atelier d'orientation des journalistes. Le thème de cet atelier est axé sur le traitement d'informations sur la réduction des risques VIH-TB et autres comorbidités et promotion des droits humains auprès des consommateurs de drogues injectables.

Cette nouvelle approche se heurte aux obstacles socioculturels, juridiques et l'absence de protection des médiateurs.

Selon une étude de l'ONUDC, la drogue vient de l'Amérique pour passer au Sénégal en y laissant des résidus qui sont consommés. Sur les 27 millions d'usagers de drogue, 1,65 million d'entre eux seraient atteints de VIH. Seuls 13 sur 47 pays de l'Afrique subsaharienne ont recueilli des données sur la consommation de drogues injectables, fixant le nombre de consommateurs à 1'778 500,

juste une bataille de perdue

 

Ce premier essai randomisé sur une approche « kick and kill » pour éliminer le VIH laisse quelques déceptions mais documente les promesses d’une toute nouvelle stratégie visant à « faire sortir » de ses réservoirs les virus latents afin de pouvoir ensuite totalement les éliminer.

 

Ces premiers résultats, encourageants, de l’essai RIVER viennent d’être présentés à la 22è International AIDS Conference (AIDS 2018) à Amsterdam.

Même en cas de charge virale indétectable, les patients séropositifs sous traitement antirétroviral (TARV) ne sont pas guéris. S'ils arrêtent de prendre leur traitement, le virus sort de « ses cachettes » appelées « réservoirs ». C’est ce qui a déjà motivé plusieurs équipes à tenter de cibler ces réservoirs, de contraindre le VIH

 

 

MypositivFriends.club 

Association Sid'Rencontre                                         

CH 1752- Villars-sur-Glâne                    

 

 © MyPositivFriends

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte