Logo mypositivfriends.club

Ne restez plus seuls

 

Nous publions sur notre blog des informations et nouvelles récoltées auprès des organisations internationales, publications sur des sites internet spécialisés pour informer nos membres. Nous ne sommes pas responsables des contenus, raison pour laquelle nous indiquons volontiers nos sources. 

Deux personnes regardant un téléphone portable

 

Deux médecins ont mis au point une application et un site internet visant à réduire la transmission des infections sexuelles transmissibles en France. Le concept : permettre aux utilisateurs d’être avertis par une notification anonyme si l’un de ses partenaires sexuels contracte une IST.

La technologie pour lutter contre des infections sexuellement transmissibles (IST). C’est ce qu’ambitionnent de faire Alexandre Aslan et Jérémy Zeggagh grâce à l’application Weflash. Ces deux médecins parisiens travaillent depuis trois ans sur cet outil de santé sexuelle connectée, unique en son genre.

L’objectif est double : diagnostiquer et « ramener dans le soin » les 30'000 personnes séropositives qui ignorent qu’elles le sont en France, et permettre à 20'000 personnes supplémentaires tels que la PrEP.

 

VIH la prise d'un traitement antirétroviral rend le virus intransmissible. Une campagne d'information de l'Aide suisse contre le sida vient de démarrer

Une personne séropositive qui prend son traitement de manière régulière ne transmet plus le VIH, y compris lors de rapports sexuels sans préservatif.

La prise de médicaments antirétroviraux rend le virus indétectable dans le sang, les muqueuses et les liquides physiologiques et il devient dès lors intransmissible. C'est le message délivré actuellement par la campagne "undectable" menée par l'Aide suisse contre le sida. Dans quelques jours, le 1er décembre, aura également lieu la journée mondiale de lutte contre le sida.

Ces informations ne sont pas nouvelles pour les personnes séropositives et leur entourage ou encore pour le corps médical.

Le traitement prventif

 

MST Le traitement préventif du VIH porte ses fruits. Sur 1435 volontaires réputés "à risques" qui ont suivi le traitement, aucun n'a contracté le virus.

Le traitement préventif anti-VIH (PrEP) a eu, en un an en région parisienne, une efficacité totale, avec zéro infection. C'est ce qu'indiquent des résultats préliminaires présentés mardi devant la Conférence internationale sur le sida d'Amsterdam.

La prophylaxie pré-exposition, qui consiste à prendre le médicament Truvada ou ses génériques, est destinée à des personnes à risque. L'Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) suivent 1435 volontaires "recrutés entre le 3 mai 2017 et le 1er mai 2018".

A ce jour, il n'a été observé aucun cas d'infection par le VIH", 

nono

 

Il n'existe pas un mais plusieurs VIH. Et si le VIH-1, si majoritaire, fait des ravages dans les populations infectées, ce n'est pas le cas du VIH-2 qui déclenche beaucoup plus difficilement la maladie du SIDA. Mais pourquoi le système immunitaire combat-il mieux cette version du virus? C'est sur cette question que se sont penchés des chercheurs de l'Insem et de l'institut Curie qui ont identifié la protéine NONO, un détecteur plus sensible qu VIH-2 et responsable de la reconnaissance directe du virus par le système immunitaire. Ces travaux, soutenus par l'ANRS, parus dans la revue Cell permettent une meilleure compréhension du contrôle naturel du VIH et ouvrent la voie à de nouvelles étapes dans la recherche vaccinale contre ce virus.

 

 

MypositivFriends.club 

Association Sid'Rencontre                                         

CH 1752- Villars-sur-Glâne                    

 

 © MyPositivFriends

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte