Logo mypositivfriends.club

Ne restez plus seuls

L’épidémie de Covid-19 ne doit pas faire oublier la pandémie de VIH, alertent, dans une tribune au « Monde », quatre scientifiques spécialistes du sida, dont Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine 2008. Ils appellent à se mobiliser pour la mise au point d’un traitement curatif.

 

image vih

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, alors que l’attention du monde entier est centrée sur le Covid-19, rappelons-nous une autre pandémie d’origine animale. Plus de 77 millions de personnes ont été infectées par le VIH dans le monde depuis le début de cette épidémie, et malgré les progrès considérables accomplis le virus du sida est responsable de plus de 35 millions de décès, dont 690 000 en 2019.

 

 

Avec deux tiers des nouvelles infections et des décès survenant en Afrique subsaharienne, le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (Onusida) s’inquiète, dans un rapport publié le 27 novembre, de la baisse significative du recours à la thérapie antirétrovirale et de son initiation, y compris en Afrique du Sud où se trouve la plus importante population de personnes vivant avec le VIH, en raison de la crise sanitaire due au Covid-19, mettant en danger les progrès réalisés ces dix dernières années

 

L’Onusida estime que l’épidémie de Covid-19 pourrait engendrer entre 123 000 et 293 000 nouvelles infections et entre 69 000 à 148 000 décès supplémentaires liés au VIH/SIDA. Le Conseil national du sida vient d’alerter sur la baisse de 650 000 tests de dépistage du VIH et de délivrance de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) de mars à septembre 2020 en France. Il rappelle aussi l’aggravation de la situation des populations les plus exposées au VIH durant cette crise sanitaire.

 

Source

 

 

MyPositivFriends.club 

Association Sid'Rencontre 

 CH-1752 Villars-sur-Glâne

image 1

                              © MyPositivFriends

 Conditions générales d'utilisation

 FAQ

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte